Marseille - le dome - 01/02/2006

Messagepar davina » 08 Fév 2006, 16:46

sandrine05 a écrit:C'etait une banderolle FV?



Non, non. C'était une banderole pour Fletch (un peu un défi en fait vu qu'il n'y a jamais une banderolle pour Fletch!) un truc fait en 10 minutes avant de partir de la maison!:D

vous aviez écrit quoi dessus ?
How sweet life would be... if I could be free... from the sinner in me...
Avatar de l’utilisateur
davina
 
Messages: 1817
Inscription: 07 Juil 2003, 14:39
Localisation: Paris

Messagepar Personal Judas » 09 Fév 2006, 08:23

En tout cas dans les gradins ce n'était pas la folie ! Arrivée vers 18h15, j'étais obligée de m'installer dans les gradins. Mais j'étais quand même face de la scène, vers le haut. Mis à part la tranchée du milieu, aucune manifestation. De mon côté, on s'est même fait engueuler par une fille qui ne voulait pas qu'on se lève. Par contre, contrairement à la fosse, on a de la place pour danser !
J'ai donc trouvé qu'il y avait beaucoup moins d'ambiance qu'à Toulouse, mais je suis sûre que c'était dû au placement : les gens dans la fosse sont toujours plus excités que ceux dans les gradins.
Avatar de l’utilisateur
Personal Judas
 
Messages: 281
Inscription: 12 Fév 2005, 23:40

Messagepar Guillaume13500 » 09 Fév 2006, 18:43

Quelques photos supplémentaires du concert ici : http://mathis.lionel.neuf.fr/ :rock:
Avatar de l’utilisateur
Guillaume13500
 
Messages: 31
Inscription: 06 Sep 2005, 21:08
Localisation: Martigues, 50km de Marseille

Messagepar croustibat » 09 Fév 2006, 19:26

Guillaume13500 a écrit:Quelques photos supplémentaires du concert ici : http://mathis.lionel.neuf.fr/ :rock:

genial je crois me voir sur certaines photos, celle de GL (en fait c'est le gars d'a cote que je reconnais grace a son appareil photo)
Avatar de l’utilisateur
croustibat
 
Messages: 2260
Inscription: 01 Oct 2005, 21:03
Localisation: Paris

Messagepar FOLDEDM » 11 Fév 2006, 09:35

Félicitations Guillaume 13500, tes photos sont magnifiques

Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, Personnal Judas, j'étais au 1er rang dans les gradins légèrement sur la droite en face de la scéne, effectivement à l'arrivée de DM, je n'ai senti aucun engoument spontané, et de peur de géner les gens derriére moi, je ne me suis pas levée, alors que mon instint me disait le contraire(bon, je fais 1m75, pour une fille c'est grand) et puis au 2eme morceau, j'me suis dit "Et zut, je ne vais pas me pourrir le moment, sous pretexte qu'il y a des pantouflare derriére moi, qui ne veulent pas bouger, j'suis descendu de Paris pour voir DM et je vais en profiter à fond", je me suis levé et comme par magie, ça a permis à tout le petit monde qui se trouvait autour de moi, de lever leurs popotin y compris les gens a coté. Je pense, simplement, qu'ils étaient tous comme moi, qu'ils n'osaient pas se lacher. Et du coup, on a tous passé le concert en entier debout, à ce dandiner comme des fous:p
Qui l'eu cru, car effectivement au départ c'était pas gagné:laugh: :rock:
Avatar de l’utilisateur
FOLDEDM
 
Messages: 371
Inscription: 03 Fév 2005, 18:10
Localisation: Charenton le pont

Messagepar Personal Judas » 11 Fév 2006, 12:53

Ouai, c'est pour ça que je me suis levée, et de toute façon, je n'aurai rien vu avec les personnes devant moi qui étaient debout aussi. Mais derrière nous, il y avait une espèce de fille qui n'appréciait pas !

En tout cas, j'étais sur la même rangée que la tienne et d'ailleurs c'était la seule qui bougeait !
Je donnais un coup d'oeil sur l'ensemble des gradins de temps en temps, et ce n'était pas très réjouissant.
Avatar de l’utilisateur
Personal Judas
 
Messages: 281
Inscription: 12 Fév 2005, 23:40

Messagepar sandrine05 » 11 Fév 2006, 13:13

La banderole pour Fletch, on avait écrit "play and sing Fletch!".
Apparemment, ça lui a fait plaisir!
;)
Avatar de l’utilisateur
sandrine05
 
Messages: 191
Inscription: 22 Déc 2005, 11:11
Localisation: Marseille

Messagepar FOLDEDM » 11 Fév 2006, 14:53

Que veux-tu Personnal Judas, chacun vit à sa maniére, du moment qu'ils n'empêchent pas les autres de s'éclater, cette petite nénette aurait mieux fait d'attendre la sortie du DVD avec du pop-corn dans son salon, ça peut le faire, qu'en penses-tu?
Mais apriori, on est d'accord sur le fait, que d'aller à un concert de DM, ne peut être vécu, que pleinement:rock:
Avatar de l’utilisateur
FOLDEDM
 
Messages: 371
Inscription: 03 Fév 2005, 18:10
Localisation: Charenton le pont

Messagepar PhilDM » 12 Fév 2006, 23:08

bon ok je poste un peu tard mais hein avec tous ces concerts j'ai plus 5 mn a moi !!

Marseille se reveille après ces 15 ans d'attente.
je n'entrerai pas dans la critique du son (pas compétent pour) de la voix de dave de l'ambiance de folie ou pas ou de l'interet de la setlist, tout ca ne m'interesse pas et reste pour chacun très subjectif.

Mais ce concert a été fabuleux. pour beaucoup d'entre nous voir DM sur scene se suffit à lui même. on prend une claque pendant deux heures , on est sur notre nuage et le reste on s'en fout.
j'ai egalement vu un Dome bourré jusqu'a la gueule comme j'avais rarement vu (bon c'est vrai qu'en allant voir daho, cabrel ou goldman hein bon enfin bref...oui? bon ok oui et Lorie ) j'ai même eu le bonheur de voir m'a niece de 10 ans dans les tribunes et ça.. c'est énorme !

ce que je retiens moi surtout ce sont ces longues heures d'attente devant les grilles depuis 9h du matin et les liens qui se tissent avec des fans, cette solidarité qui peut se créer a l'arrivée a la barriere. au dela de tous les clivages ou désaccords dans les divers forum c'est devant les grilles que l'on fait de vraies connaissances. fortes. sinceres. et que l'on revoit les vieilles connaissances aussi.
Tous ces gens qui viennent de belgique, de corse,du nord de la france, de la rochelle, de paris, ou même de coudoux a 40 km de marseille, ou de...ma famille tous ces gens qui sont fans depuis 20 ans, depuis 10 ans depuis 5 ans, tous ces gens qui ont la passion dans leurs yeux quitte a dormir dans une gare, seuls dans des hotels, ou chez l'autochtone, tous ces gens là peu importe leur statut, qui ne jouent pas a être le "meilleur fan" tous ces gens que j'ai croisé hier et qui se reconnaitront, font partie de la réussite d'un concert.

le show en lui même, bien que sans surprise, aura enflammé le Dome qui aura eu le bonheur pour des gens sevrés de DM dans le sud depuis 15 ans d'entendre les principaux standards de DM : Personal jesus, enjoy, just can't get enough, everything counts, i feel you, a question of time etc...

Par contre il y a une chose que je ne comprendrai jamais c'est que des gens qui passent 8 ou 9 heures a attendre l'ouverture des grilles pour etre a la barriere ne soient pas foutus de bouger un peu leurs fesses (et leur bras) sur des moments comme les intros de question of time ou behind the wheel..là j'avoue ca me dépasse. être a la barriere pour être spectateur....
Et je ne comprendrai jamais non plus pour quoi certains fans (aguerris en plus) commencent toujours a bouger les bras sur never let me down again dés l'intro... alors que la magie de ce moment là c'est de le faire au signal de dave....

ceci dit j'ai pris ma claque, j'ai passé 2 heures d'intense émotion, parceque j'ai vu en direct sous mes yeux le groupe dont la musique me soigne , m'accompagne, m'apaise, m'aide ou me fait simplement du bien , le groupe que j'ecoute depuis plus de vingt ans... et je crois que c'est le point commun de beaucoup d'entre nous. de vous que j'ai croisé hier devant les grilles, de vous avec qui je vais continuer a partager ça jusqu'en juillet.

le reste... je laisse le soin aux habitués de critiquer voire juste de parler, du son , de la blessure de dave, de sa voix, de l'acoustique, de l'ambiance, de la configuration, du bonnet de martin, du bide de Fletch ou du string de la voisine... tout cela ne m'interesse pas.

Phil, it's a burning love

Seeeee youuuuuu lààà bientoot!!!

ps : petit regret Dave aurait pu annoncer la victoire de l'OM
Nîmes 1986 - Nîmes 2006 : 20 ans de passion, toujours autant d'émotions
Phil the fever coming
PhilDM
 
Messages: 27
Inscription: 09 Juin 2003, 23:55

Messagepar Personal Judas » 19 Fév 2006, 11:08

FOLDEDM a écrit:Que veux-tu Personnal Judas, chacun vit à sa maniére, du moment qu'ils n'empêchent pas les autres de s'éclater, cette petite nénette aurait mieux fait d'attendre la sortie du DVD avec du pop-corn dans son salon, ça peut le faire, qu'en penses-tu?
Mais apriori, on est d'accord sur le fait, que d'aller à un concert de DM, ne peut être vécu, que pleinement:rock:

Ah mais tout à fait d'accord avec toi !
Avatar de l’utilisateur
Personal Judas
 
Messages: 281
Inscription: 12 Fév 2005, 23:40

Messagepar Ayakano » 09 Avr 2006, 12:26

Image

Image

Image

Image

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Ayakano
 
Messages: 2228
Inscription: 21 Avr 2005, 13:30

Messagepar Guilhome » 09 Avr 2006, 13:04

Excellent :fletch:

Belle vue depuis le vaisseau DM...
Avatar de l’utilisateur
Guilhome
 
Messages: 1932
Inscription: 09 Oct 2001, 17:55
Localisation: FP (France Profonde)

Messagepar bo101 » 09 Avr 2006, 13:16

Je trouve les photos splendides. Possibilité d'en avoir certaines de meilleurs qualité (idées de fonds d'écran dans l'air) ?!

Bruno.


Guillaume13500 a écrit:Quelques photos supplémentaires du concert ici : http://mathis.lionel.neuf.fr/ :rock:
Avatar de l’utilisateur
bo101
 
Messages: 72
Inscription: 05 Juil 2003, 19:05
Localisation: Lille, France

Messagepar VIOLATION » 09 Avr 2006, 14:49

Excellent ce logiciel de Google...merci pour ces photos... :respect:



Edited By nitrate on 1144610735
Tour 2017 Global Spirit Tour :
Lille Stade Pierre Mauroy Lundi 29 Mai 2017 (Bloc D02)
Paris Stade de France Samedi 1er Juillet 2017 (Bloc S8)
Paris BERCY 3 décembre 2017 (Porte M rang 19)
Main Square Arras 7 juillet 2018
Avatar de l’utilisateur
VIOLATION
 
Messages: 13327
Inscription: 02 Juil 2002, 19:55
Localisation: Tours (Indre & Loire 37)

Messagepar morguy » 27 Juil 2006, 18:05

Dsandras a écrit:Toujours pas de nouvelles photos ?

Il n'est jamais trop tard pour bien faire....

Quelques photos ici

Quelques autres de Nimes au plus vite
"You can't change the world
But you can change the facts
And when you change the facts
You change points of view
If you change points of view
You may change a vote
And when you change a vote
You may change the world"
Avatar de l’utilisateur
morguy
 
Messages: 9
Inscription: 27 Juil 2006, 17:21
Localisation: Aix en Provence

Messagepar Devotion13 » 30 Oct 2009, 23:09

Souvenirs, souvenirs...

Le Bureau, 12 h. Mon rendez-vous de 14 h à Nîmes a sauté. Je n’ai plus qu’à me changer. J’enlève le pantalon a pinces et les chaussures à boucles qui vont bien, et je remplace par un jean noir et des Martens aux pieds, pour aller avec ma chemise dark et être dans le ton de la black celebration night.

Il est 16H30... Dans un quart d’heure je dégage. Je passe encore 2 ou 3 coups de fils pour tenter d’obtenir un rdv. Généralement c’est à ces moments la que le mec au téléphone te lâche plus et te retarde pour partir.
Bingo : Je tombe sur un mec qui m'emmerde jusque 17 H mais me donne rdv quand même. C’est déjà ça mais on est a la bourre.

18 H : J’arrive au Dôme.
Premier constat : Y’a des minots de 12 ans et des dames approchant la soixantaine ! Incroyable. Qu’un minot ait été bercé par sa mère de 35 ans avec du black celebration, music for the masses certes, mais les soixantenaires...

19 h : ca bouge. Les portes du Dôme s’ouvrent et c’est le sprint pour les fadas du matin qui ont attendu toute une journée afin d’être aux pieds de nos idoles et tenter de les toucher, de croiser un regard, être reconnu par Dave pour aller dîner avec lui après le show. On a le droit de rêver.

J’arrive en bonne position et décide pour une fois de me faire le concert des gradins. La vue est excellente car la salle n’est pas bien profonde. Et puis demain jeudi grosse journée de business donc on va tenter de ne pas rentrer trop naze en ayant fait le fou dans la fosse pendant 2h. Ma seule crainte : Le public Marseillais, réputé pour être très très chaud au vélodrome, mais plutôt calme au dôme. En plus Marseille est la ville qui a mis plus de temps que les autres a être sold out. Marseille n’est pas une ville de new wave et ca risque de ne pas trop bouger pendant le show. Ma hantise serait donc de rester assis toute la soirée. Mais bon on verra..

3 nanas et leur mère se placent devant moi en annonçant clairement qu’elles vont foutre le ouaie ! Excellent, j’aurai une excuse pour me lever pendant le show. Puis c’est au tour d’une bande de djeunss d’arriver a ma droite. Fille charmante s’assied a côté de moi et... de son mec... Putain il pouvait pas être fan de Rammstein lui ? comme ca il serait pas venu. Reste une place à ma gauche. C’est une nana seule qui déboule en me demandant si c’est pris. Je fais mon inspection de la personne et lui répond que c’est libre. Non, je déconne... je suis pas comme ça.

Vous habitez chez vous parents ? plus vraiment vu l’age qu’elle semble avoir... et vues les fringues qu’elle porte. encore une qui avait 30 balais lorsque just can’t get enough est sorti. C’est bien ma veine.
20h30 : alors que je cause avec mes 2 nouvelles amies déboulent sur scène les new yorkais de « the Bravery ». beaucoup de bruits comme souvent les premières parties de DM. Ce qui me fait constater que le son est toujours aussi médiocre dans cette salle.

21 H : Les Braves nous remercient et remercient les mode de leur avoir permis de nous exposer leurs idées pendant une petite demi heure. La salle s’éteint et l’on devine que ça s’active sur scène pour dévoiler tout le matos style aérospacial de depeche.

D’ici quelques minutes on va mettre le feu !

21H30 : après quelques minutes de techno arrive un son qui fait s’élever et s’enflammer les 8500 personnes présentes : c’est l’intro...

Aux premiers sons des sirènes puissantes et agressives de pain arrivent sur scène Fletch, Martin et Dave, sous la standing ovation de tous... sauf les gens autour de moi. Ca commence bien. Mais m’en fout. Pas de fantaisies avec le public, les Gars de Basildon se cherchent, et cherchent surtout a stabiliser un son qui sature et couvre la voix de Dave. Mais ça reste impressionnant, ça vibre de partout, le long des gradins, remontant par les pieds, jambes et raisonnant grave dans la cage thoracique. Faut pas être cardiaque pour faire un live de DM.

Finalement je me retourne de temps en temps et constate que les gens sont debout derrière moi. C’est dingue l’influence que j’ai ce soir.

Pour lever le reste du dôme c’est qu’une question de temps. Question of time justement qui arrive dans la foulée suivie de policy of truth. Et ouais, DM c’est pas le dernier tube qui date de 25 ans, c’est 25 ans de tubes. Gahan, bête de scène, salue Marseille, commence a tester les connaissances de la foule en nous laissant réciter les paroles et dansant comme d’hab, avec une classe qui pourrait transformer le plus gros des fans d’ACDC en homo...

Precious : la petite déception de la soirée. Trop calme, trop mou pour la petite sœur d’enjoy the silence. Y’a moyen de tout électriser avec une telle chanson, mais ce sera pour la prochaine tournée.

Walking in my shoes : Aaaahh, c’est dingue le succès qu’ont ces personnages mi femmes mi aliens sur le méga écran mosaïque de la scène, qui nous permet également d’admirer en gros plan la moindre des mimiques de Dave, Martin and co, montrant qu’ils sont heureux d’être là, avec nous.
On est tellement bien que c’est le moment de relâche, ou l’on se rassied un peu partout dans les gradins. Je suis le mouvement en espérant que cela ne durera pas.

Suffer well, puis macro (décidément j’accroche pas) et home. C’est la période solo de Martin. les nanas gueulent qu’elles n’en peuvent plus comme on dit ici. Cette chanson est vraiment fantastique, avec un final à forte émotion. On se laisse complètement bercer dans un état second.

Qu’est ce qu’on veut de plus ? I want it all, sinner in me avec un délire de guitare et de batterie, vraiment balaise le batteur. Tout cela nous mène vers la mi concert ou les choses sérieuses vont commencer.

Il faut bouger tout ça maintenant. Le dôme a en partie découvert Playing The Angel en live. Il manque Lilian à l’appel. Décidément DM c’est jamais comme les autres. Déjà ils nous avaient fait le coup avec le non moins entraînant I feel loved qu’on a quasiment jamais eu en concert.

Coup de frein qui pète dans les oreilles : C’est l’intro d’I feel you. La première fois que j’ai entendu la version live lors du devotional tour, j’avais eu la larme a l’œil tellement j’avais du mal a croire ce que j’entendais : phénoménal !
Gahan pète un câble et la moitié du dôme se relève. On sait pas pourquoi mais on sent tous que ce qui va suivre va être énorme...

Arrive alors Behind the wheel, qui va faire se lever tout le monde. Ce truc a presque 20 ans et a défaut de nous rajeunir nous réunit tous dans un moment de fête, fête qui continue sur the world in my eyes. Cette fois-ci c’est clair, on ne va plus se rassoir. Même ma voisine se lève enfin, elle qui s’était arrêtée a 1985 et black celebration.

On atteint l’au delà, on touche l’impalpable. Reach out and touch faith ! Communion totale entre 8 500 personnes et Gahan, sur un personal jesus indescriptible. On chantera le refrain 5, 10, 15, 20 fois. Les Mode sont en train de s’apercevoir que le peuple venu ce soir maîtrise parfaitement le sujet et n’auront plus de doute par la suite avec enjoy the silence.
Ce tube interplanétaire remixé l’an dernier par on ne sait plus qui mais qui aura permis aux djeunss de savoir qui on est et à nous de revoir notre récitation. Résultat : en 2001 on reprenait le refrain au troisième couplet, cette année Gahan se transforme en Patrick Bruel, n’ayant plus besoin de chanter. Il nous regarde prendre la chanson en voix, salue Martin sur son solo guitare, et c’est le bonheur.

Final dans les nuages, comme des angels... Dave nous salue, Martin s’enfuit discrètement, et Fletch se demande toujours se qu’il fout là, comme d’hab.

C’était géant une fois de plus, du DM quoi... On devra attendre quelques années pour (espérer) les revoir...

Mais non ! Quelques minutes seulement ! Martin nous revient, et se lance dans un Shake the disease accompagne au piano. Pas d’electro, rien que du son pur, de cathédrale. C’est magnifique... ma voisine retrouve sa jeunesse, moi je ne l’ai pas quittée...

Et s’il y avait encore une dizaine de pingouins qui n’ont reconnus aucune des chansons jusqu’ici, ce qui va suivre va provoquer l’hystérie générale : I just can’t get enough !
Avec un final totalement fou, la salle coupée en deux, sous le driving de Dave, en bas ça chante le refrain, en haut on fait les cœurs. Personne ne s’y attendait, pas même Martin qui reste scotché devant un Dave chef d’orchestre euphorique...

Qui n’a jamais rêvé d’être au rose bowl de pasadena un soir de juin 88 ? On s’y est tous vus...
Everything counts repris par des Marseillais c’est fantastique aussi... moment magique...

Merci Dave, Merci Martin, Merci Fletch... et see you next time !

Un second rappel ? Y’a un autre tube intersidéral qui vous plairait ?

We’re flying hight, we’re watching the world... never let me down est parti ! c’est la vague humaine, des milliers de bras qui balancent bien avant que Gahan donne le signal. C’est énorme, tout simplement divin. On passe vraiment une soirée fantastique, même ma voisine qu’était entrée là parce qu’il faisait froid dehors semble être aux anges...

See the stars they’re shining bright, everything’s alright tonight...
On finit complètement vidés, mais tellement bien...

On va donc communier une dernière fois, avec les mode, sur un good night lovers marquant la synergie de nos deux demi dieux de la new wave, les bras l’un dans l’autre, démontrant aux porteurs de rumeurs à la con qu’ils sont heureux d’être à nouveau ensemble, pour nous donner tout pendant 2 heures...

Dave embrasse Martin, nous invite à les accompagner dans ces dernières notes « like all soul sisters and soul brothers »...
Ils ont apprécié le moment, ça se voit, ça s’est vu. Dave n’a pas cessé de nous brancher sur ses 1000 volts.

Le Télégramme de Brest avait titré un jour de l’an 1990 au lendemain de leur concert : « depeche avait la pêche ». Ben ça n’a pas changé...

Une fois de plus on s’est régalés, de voir un Dave show man exceptionnel, totalement impliqué dans son live, un Martin heureux, une fois de plus au top guitare à la main, et un fletch au pas de danse le plus déconcertant de la scène pop internationale...
On s’échange les numéros de téléphone avec la voisine, car Depeche c’est comme une drogue, on fait n’importe quoi quand on en consomme...

Et en sortant du dôme, je regarde les étoiles, et m’aperçois qu’elles sont vraiment plus brillantes cette nuit...

Nothing’s Impossible...
Avatar de l’utilisateur
Devotion13
 
Messages: 96
Inscription: 21 Oct 2009, 19:20
Localisation: Marseille

Messagepar verdure1985 » 01 Nov 2009, 14:13

Merci de partager ces jolis souvenirs, j'ai eu l'impression d'y être! :p
Who's making your décisions?
Avatar de l’utilisateur
verdure1985
 
Messages: 2297
Inscription: 05 Juil 2009, 15:58
Localisation: Nice

Précédente

Retourner vers Tournée européenne

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron